bordure Dardon

bordure Dardon

jeudi 12 avril 2018

PRÉSENTATION OFFICIELLE D'UNE BROCHURE


Enfin une monographie détaillée sur une communauté familiale agricole française ! Ce mode de société aujourd'hui inconnu a eu une importance générale jusqu'à la Renaissance, avant de se résorber dans un seul secteur situé au centre du pays, où nous trouvons notre Grand-Houlle, commune de La Motte Saint-Jean. Une présentation générale des communautés complète ici la monographie. Les dernières communautés actives ont disparu en Auvergne au cours du XXe siècle.
L'ouvrage, fruit d'une étude collective pluriannuelle, présente des relevés architecturaux du bâtiment principal de la communauté (XVe – XVIIIe s) et une documentation matérielle précise, dont les données sont croisées avec celles, nombreuses, fournies par les archives. Il en résulte un tableau vivant, image typique de l'évolution sociale de la France rurale à travers les cinq derniers siècles.
Délaissé à tort par les historiens à partir des années 1920, ce thème de notre histoire sociale représente la base logistique de la société aristocratique : les communautés approvisionnent le château, et une très intéressante synergie se manifeste entre ces deux mondes.
Plans, cartes, reconstitutions, nombreuses illustrations en couleurs, généalogie des occupants, transcriptions de documents en annexe, bibliographie.  68 pages.


 Cette brochure, qui vient de sortir de presse, sera présentée officiellement à La Motte-Saint-Jean, à 15h00, à la Mairie (salle municipale), le samedi 14 avril 2018.

ENTRÉE LIBRE POUR TOUS CEUX QUI LE VEULENT OU QUI LE PEUVENT.

mercredi 7 mars 2018

LE PASSÉ INDUSTRIEL

A force de clamer haut et fort que le Charolais est le pays des herbages et des vaches blanches, on en oublie qu'il a aussi toute une économie industrielle que nos édiles semblent redécouvrir ou découvrir tout simplement.
Digoin, ce n'est pas seulement la Loire et les canaux, c'est aussi la ville de la faïence, et ce depuis 1769 !
Bourbon-Lancy n'est pas seulement connu pour ses sources thermales ; il y a aussi la grande usine FIAT où se fabriquent les fameux moteurs Cursor.
Gueugnon enfin, ce n'est pas seulement une équipe de foot (hum! hum!), c'est avant tout une usine sidérurgique de renommée mondiale : Aperam.
Justement, à ce propos, des réunions ont eu lieu ces jours-ci pour essayer de mettre sur pieds un grandiose projet de ... comment dire ... de musée qui n'en serait pas un ! à la gloire de l'usine Aperam ! très bien. Pourquoi pas. Mais ce qui a étonné certains participants, c'est qu'on semble oublier que l'histoire industrielle de la ville de Gueugnon n'est pas née avec l'arrivée du financier indien Mittal. Les Forges de Gueugnon existent depuis 1720 !
Autre surprise : les organisateurs n'ont, semble-t-il, pas connaissance que des ouvrages d'histoire racontent le passé industriel de la ville. Aucun n'a fait la moindre recherche à la Bibliothèque Municipale !
Alors, pour remettre les pendules à l'heure, nous proposons-nous de présenter les quelques ouvrages les plus connus et les plus complets sur le sujet.

























Et pour compléter, autres brochures sur des sites voisins de Gueugnon :




dimanche 31 décembre 2017

ON RECHERCHE DES EXPOSANTS

On recherche des artistes, amateurs ou chevronnés, souhaitant exposer leurs œuvres, dans l'ancienne église romane St-Jean-Baptiste de Toulon-sur-Arroux.
Ce vénérable édifice du XIème siècle, classé Monument Historique, est la propriété de l'association culturelle "Les Amis du Dardon". Il est mis gracieusement à la disposition des artistes durant les mois de juillet et août.
Du personnel municipal assure l'accueil des visiteurs et la surveillance des expositions. Entrée gratuite.




LES PERSONNES INTÉRESSÉES SONT INVITÉES À PRENDRE CONTACT AVEC LES RESPONSABLES DE L'ASSOCIATION
se connecter au site  http://amisdudardon.monsite-orange.fr

MERCI D'AVANCE
 




jeudi 16 novembre 2017

672,22

Vous vous demandez bien la signification de ce titre ? attendez ... vous allez voir la réponse.

Vous avez deviné : les avis d'impôts fonciers sont arrivés. Et dans notre petite commune rurale, il y a eu une belle surprise !!!
Terroir rural oblige, l'impôt foncier est composé de deux parties : la propriété bâtie (maison) et la propriété non bâtie (jardin et pelouse). Cette dernière catégorie est peu conséquente chez moi. Mais la maison est le gros morceau.
Trois organismes taxent les propriétés : la commune, l'intercommunalité (autrement dit  la communauté de communes, et le département.

Pour le département, rien à dire : 238 € en 2016, 239 € en 2017, hausse de 0,42% correspondant à la hausse du coût de la vie. OK !

La surprise vient de la colonne intercommunalité :

En 2016 : 18 € ; cette année 2017 : 139 € , soit une hausse de 672,22 % !
oui, vous avez bien lu : 672,22% de hausse !!

D'accord, vous me direz que la colonne "commune" est en baisse :
de 175 €, elle descend à 80 € ; soit une baisse de 95 € !
Mais qui ne compense pas la hausse de 121 € de l'intercommunalité !
Comment expliquer cet état de fait ???
tout simplement car l'ancienne "communauté de communes de Digoin" a été avalée par la nouvelle "communauté de communes du Grand Charolais".
 De 8 communes, la nouvelle com-com passe à 44 communes !
 Voilà la réduction des dépenses que l'on avait annoncée pour expliquer ce regroupement forcé !

 Maintenant, il nous reste à attendre l'avis des impôts de la Région ! quelle surprise va-t-on avoir ?